Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 vive les mémés !

Aller en bas 
AuteurMessage
balsamine

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 62
Localisation : out of africa
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: vive les mémés !   Sam 11 Nov 2006 - 12:29

Pour ma part j'ai adoré mes grand-mères qui ont vécu jusqu'à un bel âge, l'une a été emportée d'un arrêt cardiaque à l'âge de 83 ans, l'autre est partie dans son sommeil à 92 ans...

La première, à la mort de son mari, s'est retirée dans une maison de retraite particulière, chacun y avait son petit studio équipé dans l'immeuble, une animatrice de la ville venait tous les jours proposer des activités, des goûters, des spectacles, etc...et surveiller ses petits vieux qui devenaient malades les uns après les autres et disparaissaient comme ils venaient.
ma mémé disposait d'une certaine autonomie, mais devait compter sur des amis pour les courses hebdomadaires...elle avait une femme de ménage qui venait deux fois par semaine et elle allait chez le coiffeur tous les 15 jours, ma mémé était d'une grande exigeance sur son physique, rien ne dépassait chez elle, ni ongles, ni cheveux ni sa combinaison....
l'autre mémé, à la mort de son mari, a déménagé et s'est rapprochée de sa soeur cadette en bretagne, elle a acheté un petit appart' dans l'immeuble de sa soeur et elles ont continué à se fréquenter comme du temps de leur jeunesse où elles habitaient l'une à côté de l'autre.
A la suite d'une chute qui l'a immobilisé plusieurs mois, elle a été placée dans une maison médicalisée, en bretagne, et là elle a expérimenté les tranquillisants, l'abandon, la négligence alors qu'elle avait un mental de d'enfer (mes mémés étaient des femmes scorpion alors pour les abattre celles-là on peut toujours essayer !) c'était un mouroir en fait...elle a vite compris qu'elle ne ressortirait que les pieds devant en dépit de ses demandes de rééducation qui ne venaient pas...

un de ses fils l'a sortie de ce couloir de la mort et l'a rapatriée sur paris où elle a récupéré ses capacités motrices dans un établissement qui s'occupait réellement de la remettre sur pattes...j'avais été la visiter plusieurs fois à nanterre, très émotionnel...

j'ai toujours été aimée par mes mémés, à leur manière, l'une sans trop d'émotions mais avec tolérance et respect de l'enfant, l'adolescente et la femme que j'étais, l'autre avec exubérance, on dansait, chantait à tue tête chez elle, elle nous emmenait au grand rex à chaque Noël pour y voir les films de walt disney et la féerie des eaux....elle se maquillait et se parfumait, elle ressemblait à marlène dietrich et a aimé un bel officier allemand pendant la guerre.....sacrée mémé va !

snif....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clomani
Invité



MessageSujet: Re: vive les mémés !   Sam 11 Nov 2006 - 12:59

balsamine a écrit:
Pour ma part j'ai adoré mes grand-mères qui ont vécu jusqu'à un bel âge, l'une a été emportée d'un arrêt cardiaque à l'âge de 83 ans, l'autre est partie dans son sommeil à 92 ans...

La première, à la mort de son mari, s'est retirée dans une maison de retraite particulière, chacun y avait son petit studio équipé dans l'immeuble, une animatrice de la ville venait tous les jours proposer des activités, des goûters, des spectacles, etc...et surveiller ses petits vieux qui devenaient malades les uns après les autres et disparaissaient comme ils venaient.
ma mémé disposait d'une certaine autonomie, mais devait compter sur des amis pour les courses hebdomadaires...elle avait une femme de ménage qui venait deux fois par semaine et elle allait chez le coiffeur tous les 15 jours, ma mémé était d'une grande exigeance sur son physique, rien ne dépassait chez elle, ni ongles, ni cheveux ni sa combinaison....
l'autre mémé, à la mort de son mari, a déménagé et s'est rapprochée de sa soeur cadette en bretagne, elle a acheté un petit appart' dans l'immeuble de sa soeur et elles ont continué à se fréquenter comme du temps de leur jeunesse où elles habitaient l'une à côté de l'autre.
A la suite d'une chute qui l'a immobilisé plusieurs mois, elle a été placée dans une maison médicalisée, en bretagne, et là elle a expérimenté les tranquillisants, l'abandon, la négligence alors qu'elle avait un mental de d'enfer (mes mémés étaient des femmes scorpion alors pour les abattre celles-là on peut toujours essayer !) c'était un mouroir en fait...elle a vite compris qu'elle ne ressortirait que les pieds devant en dépit de ses demandes de rééducation qui ne venaient pas...

un de ses fils l'a sortie de ce couloir de la mort et l'a rapatriée sur paris où elle a récupéré ses capacités motrices dans un établissement qui s'occupait réellement de la remettre sur pattes...j'avais été la visiter plusieurs fois à nanterre, très émotionnel...

j'ai toujours été aimée par mes mémés, à leur manière, l'une sans trop d'émotions mais avec tolérance et respect de l'enfant, l'adolescente et la femme que j'étais, l'autre avec exubérance, on dansait, chantait à tue tête chez elle, elle nous emmenait au grand rex à chaque Noël pour y voir les films de walt disney et la féerie des eaux....elle se maquillait et se parfumait, elle ressemblait à marlène dietrich et a aimé un bel officier allemand pendant la guerre.....sacrée mémé va !

snif....

Très mignonne, cette histoire de mémés... En fait, les mouroirs, c'est vraiment dans un seul but : cacher la mort des vieux solitaires... c'est gai !
Revenir en haut Aller en bas
 
vive les mémés !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vive le Tea Party....
» Vive Internet !
» Vive la Russie!
» Vive l'i-Pad
» Vive la mini-ferme!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: ... Et dans le désordre : :: Divers-
Sauter vers: