Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Basille
Invité



MessageSujet: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Jeu 9 Nov 2006 - 18:58

Samedi 11 Novembre, ma grand-mère fêtera ses 88 ans.

Je vous prie de m'excuser par avance, j'ai la manie de radoter un peu sur ma grand-mère... D'ailleurs, j'ai de qui tenir : elle-même est une grande radoteuse devant l'éternel.

A l'heure qui l'est, ma grand-mère me fait un petit napperon en broderie dans une maison de retraite médicalisée.
(Les petits napperons en toile blanche avec des fleurs et tout ça, pour poser sur un guéridon ou une cheminée... What a Face)

Pas facile de décider qu'on met ses ailleux en maison de retraite.
Et pourtant...

cheers Pourtant, croyez-le ou non, depuis que ma mémé est à la maison de retraite de Labéraudie, elle a rajeuni de 10 ans, elle sourit tout le temps, et elle s'éclate. Oui.
C'est une micro-société avec laquelle elle vit en communauté, qui va à son rythme, c'est à dire au ralenti, et qui est rassurée par le personnel soignant, qui quoi qu'il arrive sera là si elle se perd dans l'unique couloir.

Avant d'être là, ma grand-mère était dans sa maison, avec son jardin, son chat, ses meubles et ses souvenirs. Et pour alléger son quotidien, elle avait son fils et sa belle-fille dans la maison d'à côté, une infirmière tous les 2 jours, une femme de ménage tous les 2 jours, mais pas les mêmes, des voisines qui venaient lui rendre visite, le téléphone, la télé, etc.

Sa situation était celle idéale qu'on se propose souvent de mettre en place, lorsque c'est possible, pour les personnes âgées : ne pas les obliger à quitter leur maison, leur laisser leurs repères, etc.
Mais c'est sans prendre en compte le fait que certaines personnes n'aiment pas, mais pas du tout la solitude. Et à plus forte raison, celle dans laquelle on se retrouve quand on a perdu sa moitié et qu'on ressasse toujours les mêmes images du passé.

Ma grand-mère me raconte les histoires des petits vieux qui l'entourent. Elle se délecte à les faire parler même quand ils sont rabougris. Elle se fait un point d'honneur à dire bonjour à tout le monde, même ceux qui sont trop bouchés pour l'entendre. Et ça la fait bien rigoler.

Je ne dis pas que c'est la solution idéale pour tout le monde. Mais justement, il n'y a pas d'idéal. Etre dans sa maison jusqu'à la fin ne convient pas toujours.

Bon. J'apporte une nuance à mon propos : la maison de retraite où se trouve ma grand-mère compte 22 pensionnaires, ce qui est assez peu. Elle se trouve quelquepart dans le Sud Ouest, à la campagne. On y mange bien. Il y a des activités tous les jours, et c'est une maison de retraite associative, financée en grande partie par la mairie, le conseil général et le conseil régional. Assez idyllique, donc. Ce qui n'est pas le cas de tous ces lieux, malheureusement.

Mettre ses vieux en maison de retraite n'est pas forcément une trahison, une première mort, un abandon, une honte... On a du mal à voir veillir nos proches. Et ces lieux-là qui sont impreignés de vieillesse, de détachement et de tout ce qui nous fait peur nous semblent toujours être le fin fond de l'enfer. Ca l'est parfois, mais pas toujours. Et à vouloir penser à la place de la mémé qui perd la boule, on lui attribue des désirs inexistants de ne pas se séparer de la commode de l'arrière grand-mère, de la vue sur son jardin, ou de son lit et de son chez elle. Je ne dis pas que la mienne s'en fiche. Non, bien sûr. Mais elle préfère encore être dans un lieu où il y a de la vie, même si ce sont des fins de vie.

Vive mémé !

Basille
Revenir en haut Aller en bas
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Très chouette.   Jeu 9 Nov 2006 - 19:47

Je suis heureuse pour votre mère-grand, Basille, car non seulement elle a eu le choix mais celui-ci se révèle bon.
Votre histoire me fait donc penser à tous ceux qui n'ont pas le choix ou qui, l'ayant eu, se retrouvent en garderie-mouroir, même à 2400€/mois plus frais de pressing/coiffeur/médecin etc!
Ma mère visite régulièrement une de ses vieilles voisines, entrée dans ce genre d'établissement. Ce qu'elle m'en raconte me troue l'occiput : personnel peu amène, aucun personnel soignant la nuit, somnifères au dîner ( 18h30 ) et zou! tout le monde dort à 20h00 même l'été malgré le parc vaste et tranquille. affraid

L'allongement de la durée de vie pour une fraction croissante de la population laisse envisager un gisement d'emplois important en matière d'aides diverses et soins à domicile sur les prochaines années.
Cependant lorsque les perspectives économiques de ce secteur sont abordées, n'est le plus souvent envisagé que le nombre de places qui manqueront en maisons de retraite. No

C:flower: si tu t'imagines mignonne mignonne xa va xa va xa va durer toujours ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Jeu 9 Nov 2006 - 22:07

Basille a écrit:
Samedi 11 Novembre, ma grand-mère fêtera ses 88 ans.

Je vous prie de m'excuser par avance, j'ai la manie de radoter un peu sur ma grand-mère... D'ailleurs, j'ai de qui tenir : elle-même est une grande radoteuse devant l'éternel.

A l'heure qui l'est, ma grand-mère me fait un petit napperon en broderie dans une maison de retraite médicalisée.
(Les petits napperons en toile blanche avec des fleurs et tout ça, pour poser sur un guéridon ou une cheminée... What a Face)

Pas facile de décider qu'on met ses ailleux en maison de retraite.
Et pourtant...

cheers Pourtant, croyez-le ou non, depuis que ma mémé est à la maison de retraite de Labéraudie, elle a rajeuni de 10 ans, elle sourit tout le temps, et elle s'éclate. Oui.
C'est une micro-société avec laquelle elle vit en communauté, qui va à son rythme, c'est à dire au ralenti, et qui est rassurée par le personnel soignant, qui quoi qu'il arrive sera là si elle se perd dans l'unique couloir.

Avant d'être là, ma grand-mère était dans sa maison, avec son jardin, son chat, ses meubles et ses souvenirs. Et pour alléger son quotidien, elle avait son fils et sa belle-fille dans la maison d'à côté, une infirmière tous les 2 jours, une femme de ménage tous les 2 jours, mais pas les mêmes, des voisines qui venaient lui rendre visite, le téléphone, la télé, etc.

Sa situation était celle idéale qu'on se propose souvent de mettre en place, lorsque c'est possible, pour les personnes âgées : ne pas les obliger à quitter leur maison, leur laisser leurs repères, etc.
Mais c'est sans prendre en compte le fait que certaines personnes n'aiment pas, mais pas du tout la solitude. Et à plus forte raison, celle dans laquelle on se retrouve quand on a perdu sa moitié et qu'on ressasse toujours les mêmes images du passé.

Ma grand-mère me raconte les histoires des petits vieux qui l'entourent. Elle se délecte à les faire parler même quand ils sont rabougris. Elle se fait un point d'honneur à dire bonjour à tout le monde, même ceux qui sont trop bouchés pour l'entendre. Et ça la fait bien rigoler.

Je ne dis pas que c'est la solution idéale pour tout le monde. Mais justement, il n'y a pas d'idéal. Etre dans sa maison jusqu'à la fin ne convient pas toujours.

Bon. J'apporte une nuance à mon propos : la maison de retraite où se trouve ma grand-mère compte 22 pensionnaires, ce qui est assez peu. Elle se trouve quelquepart dans le Sud Ouest, à la campagne. On y mange bien. Il y a des activités tous les jours, et c'est une maison de retraite associative, financée en grande partie par la mairie, le conseil général et le conseil régional. Assez idyllique, donc. Ce qui n'est pas le cas de tous ces lieux, malheureusement.

Mettre ses vieux en maison de retraite n'est pas forcément une trahison, une première mort, un abandon, une honte... On a du mal à voir veillir nos proches. Et ces lieux-là qui sont impreignés de vieillesse, de détachement et de tout ce qui nous fait peur nous semblent toujours être le fin fond de l'enfer. Ca l'est parfois, mais pas toujours. Et à vouloir penser à la place de la mémé qui perd la boule, on lui attribue des désirs inexistants de ne pas se séparer de la commode de l'arrière grand-mère, de la vue sur son jardin, ou de son lit et de son chez elle. Je ne dis pas que la mienne s'en fiche. Non, bien sûr. Mais elle préfère encore être dans un lieu où il y a de la vie, même si ce sont des fins de vie.

Vive mémé !

Basille

Ben vous le dîtes vous-même : ne pas les obliger... NI à ceci NI à cela... sauf quand on ne peut pas faire autrement...
Revenir en haut Aller en bas
Basille
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 11:14

Hum... Oui, il est certain que je ne parlais là que des situations où effectivment, le choix est possible. Et en effet, c'est un luxe.

Ma grand-mère a du bol, c'est sûr.

Basille
Revenir en haut Aller en bas
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 11:59

Basille a écrit:
Hum... Oui, il est certain que je ne parlais là que des situations où effectivment, le choix est possible. Et en effet, c'est un luxe.

Ma grand-mère a du bol, c'est sûr.

Basille

Moi j'ai eu du bol, mon père est mort dans son lit, dans sa maison... d'un arrêt du coeur après avoir été 3 ans sous assistance respiratoire du matin au soir et du soir au matin... et avoir eu une dernière année où il ne pouvait plus trop sortir de la maison. Avant, il mettait son oxygène portable en guise de sac à dos, prenait son vélo-moteur et allait faire ses courses en ville, ou bien pour aller au restau... il ne prenait guère la voiture que lorsqu'il pouvait se garer car malgré son macaron de GIC, il y avait toujours des empaffés sur les places handicapés.
Ma mère, dépressive, et hypocondriaque (ayant réussi à développer 2 cancers du sein, et à se faire opérer de tout)... nous a soulagés du problème de son vieillissement : à 70 ans, elle s'est suicidée. Ca fait très mal par sa brutalité, mais quelque part, ma frangine et moi, nous nous disons que nos parents nous ont épargnés ce souci de trouver une maison de retraite, de les voir grabataires, de les voir "assistés" ou altzheimer...
Ca peut paraître cynique à certains mais bon, de mes deux grand-mères, l'une est morte à l'asile (et son visage de vieille malade m'a hantée pendant des années), l'autre dans son lit, chez elle... avec toute la famille. Pour son enterrement, j'ai trouvé que c'était elle qui avait l'air le plus reposé...
Maintenant, c'est nous, ma soeur et moi qui sommes en 1ère ligne. Moi, je n'ai pas envie d'aller avec les vieux parce que je sens que je vais les détester pour leurs idées politiques, que je n'aime pas le train-train, que la dépendance me fait peur... Ma soeur, je crois qu'elle ne se pose pas la question car elle vient de réussir à mettre sa belle-mère, 99 ans et invalide brutalement il y a 2 mois, dans une maison de santé où la "vieille" voulait bien aller, mais plus tard, quand elle serait plus vieille (sic : elle l'a dit en septembre dernier)... sauf que là, elle s'y sent très bien et qu'elle ne veut plus revenir chez elle, donc chez ma frangine.
Mais c'est à 500 m de sa maison, dans le même bled... et elle connaît tous les vieux qui y sont puisqu'elle était présidente de l'assoce du 3e âge, la vieille bom
Revenir en haut Aller en bas
billbaroud35

avatar

Nombre de messages : 3718
Age : 44
Localisation : par des temps incertains...
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 12:08

Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Définition   Ven 10 Nov 2006 - 12:10

Je me rappelle encore les 2 définitions de la D.A.S.S., entendues il y a plusieurs années lors d'un colloque sur le logement des vieux : grabataire lucide ou dément déambulant. affraid

C:flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 13:10

campagne première a écrit:
Je me rappelle encore les 2 définitions de la D.A.S.S., entendues il y a plusieurs années lors d'un colloque sur le logement des vieux : grabataire lucide ou dément déambulant. affraid

C:flower:

Bon, en fait, mon post, c'était une sorte de test... voir si certains d'entre vous auraient de la compassion pour la vieille peau que je serai!!!
Ben, j'ao vu ! affraid Je crèverai seule, abandonnée de tous les délibénautes... dans mon gourbi face au désert (ou face à la mer)...
Y'en aurait pas un qui pourrait venir m'aider à l'euthanasie si je suis trop dépendante ? Clarence ??? trop occupé, divine Clacla ?
Revenir en haut Aller en bas
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Solidarité   Ven 10 Nov 2006 - 13:18

A chaque règle ses exceptions, Clo!

Un ermitage face au désert ou à la mer ne pourra être que bénéfique à votre fin de vie ... dans la mesure où la nuisance suprême est la proximité humaine! Nakata
Dans cette perspective, vous avez toute probabilité de rester lucide, déambulante et joyeuse. Laughing

C:flower:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
billbaroud35

avatar

Nombre de messages : 3718
Age : 44
Localisation : par des temps incertains...
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 13:34

clomani a écrit:
campagne première a écrit:
Je me rappelle encore les 2 définitions de la D.A.S.S., entendues il y a plusieurs années lors d'un colloque sur le logement des vieux : grabataire lucide ou dément déambulant. affraid

C:flower:

Bon, en fait, mon post, c'était une sorte de test... voir si certains d'entre vous auraient de la compassion pour la vieille peau que je serai!!!
Ben, j'ao vu ! affraid Je crèverai seule, abandonnée de tous les délibénautes... dans mon gourbi face au désert (ou face à la mer)...
Y'en aurait pas un qui pourrait venir m'aider à l'euthanasie si je suis trop dépendante ? Clarence ??? trop occupé, divine Clacla ?

si c'est pour une bonne oeuvre, on trouvera bien des volontaires pour t'aider à l'euthanasie à coup de chateau margaux ou de nuits saint georges drunken

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basille
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 13:51

clomani a écrit:

Bon, en fait, mon post, c'était une sorte de test... voir si certains d'entre vous auraient de la compassion pour la vieille peau que je serai!!!
Ben, j'ao vu ! affraid Je crèverai seule, abandonnée de tous les délibénautes... dans mon gourbi face au désert (ou face à la mer)...
Y'en aurait pas un qui pourrait venir m'aider à l'euthanasie si je suis trop dépendante ? Clarence ??? trop occupé, divine Clacla ?

Bouh ! Calimero

Tu sais bien qu'on ne t'abandonnera pas, Clo...

Et comme dit Bill, le traitement au chateau margaux, il y aura des candidats pour l'assurer, t'inquiète...

Basille
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 23:53

billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Ven 10 Nov 2006 - 23:57

clomani a écrit:
campagne première a écrit:
Je me rappelle encore les 2 définitions de la D.A.S.S., entendues il y a plusieurs années lors d'un colloque sur le logement des vieux : grabataire lucide ou dément déambulant. affraid

C:flower:

Bon, en fait, mon post, c'était une sorte de test... voir si certains d'entre vous auraient de la compassion pour la vieille peau que je serai!!!
Ben, j'ao vu ! affraid Je crèverai seule, abandonnée de tous les délibénautes... dans mon gourbi face au désert (ou face à la mer)...
Y'en aurait pas un qui pourrait venir m'aider à l'euthanasie si je suis trop dépendante ? Clarence ??? trop occupé, divine Clacla ?

Ah ! Je vous y prends... Je ne suis pas le seul à détourner les débats...
Nous voilà à l'euthanasie...
Mais pourquoi pas le suicide, Clo ? Pourquoi vous défiler et passer la patate chaude à d'autres ?
On peut très bien avoir le COURAGE de dire : "Bon, je sens que je pars en vrille, j'arrête les frais..."
Parce que laisser ce boulot à d'autres, c'est pas un cadeau !
Revenir en haut Aller en bas
balsamine

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 62
Localisation : out of africa
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 12:09

lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 12:55

balsamine a écrit:
lerouge a écrit:

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...[/quote]
Ben ça non, lerouge est tout sauf compatissant...
Pas grave, lerouge, je sais qu'on est seul pour naître et pour mourir... me débrouillerai sans vous, rassurez-vous. affraid
Revenir en haut Aller en bas
mariep



Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 12:58

balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

Balsamine, il existe des gens qui n'ont jamais été compatissants avec personne, même pas ou surtout pas avec leurs enfants tout au long de leur vie; Le sont encore moins avec le grand âge.
C'est parfois difficile d'avoir de la compassion pour ces personnes, même quand elles atteignent un âge avancé. ( j'ai des exemples concrets du coté de la mére de mon conjoint, j'ai jamais pu utilisé le mot belle-mére)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:08

balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

J'ai milité longtemps chez "les petits frères des pauvres"...
Vous êtes compatissant, vous, avec le Pen ?
Ben... ma mère votait le Pen... C'est un signe, non ?
Revenir en haut Aller en bas
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:12

mariep a écrit:

Balsamine, il existe des gens qui n'ont jamais été compatissants avec personne, même pas ou surtout pas avec leurs enfants tout au long de leur vie; Le sont encore moins avec le grand âge.
C'est parfois difficile d'avoir de la compassion pour ces personnes, même quand elles atteignent un âge avancé. ( j'ai des exemples concrets du coté de la mére de mon conjoint, j'ai jamais pu utilisé le mot belle-mére)

Quitte à paraître un peu "culcul", je pense que, même si un ou des parents ont été mal aimants, ou nous ont mal aimé, ça ne mange pas de pain d'être tolérants avec eux. J'ai tellement perdu de temps en détestant ma mère et je me suis fait tant de maux en culpabilisant, qu'il m'a fallu attendre d'avoir développé le même cancer que ma mère pour comprendre que ça ne me faisait pas avancer, cette rancoeur.
Pas évident, mais pardonner pour ne plus avoir d'aigreurs, ça vous met "mieux" dans votre tête.
Revenir en haut Aller en bas
balsamine

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 62
Localisation : out of africa
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:17

lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

J'ai milité longtemps chez "les petits frères des pauvres"...
Vous êtes compatissant, vous, avec le Pen ?
Ben... ma mère votait le Pen... C'est un signe, non ?

mes parents votent lepen également, c'est un truc générationnel, quand lepen sera mort, ses idées n'interesseront plus personne et son électorat ne tardera pas à le suivre dans la tombe ou dans l'urne....lol j'voulais pas la manquer celle-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:25

balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

J'ai milité longtemps chez "les petits frères des pauvres"...
Vous êtes compatissant, vous, avec le Pen ?
Ben... ma mère votait le Pen... C'est un signe, non ?

mes parents votent lepen également, c'est un truc générationnel, quand lepen sera mort, ses idées n'interesseront plus personne et son électorat ne tardera pas à le suivre dans la tombe ou dans l'urne....lol j'voulais pas la manquer celle-là !

Vous connaissez visiblement mal l'électorat de le Pen... qui fait un tabac chez les vieux ET LES JEUNES du sexe masculin !!!
Revenir en haut Aller en bas
balsamine

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 62
Localisation : out of africa
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:36

lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

J'ai milité longtemps chez "les petits frères des pauvres"...
Vous êtes compatissant, vous, avec le Pen ?
Ben... ma mère votait le Pen... C'est un signe, non ?

mes parents votent lepen également, c'est un truc générationnel, quand lepen sera mort, ses idées n'interesseront plus personne et son électorat ne tardera pas à le suivre dans la tombe ou dans l'urne....lol j'voulais pas la manquer celle-là !

Vous connaissez visiblement mal l'électorat de le Pen... qui fait un tabac chez les vieux ET LES JEUNES du sexe masculin !!!

mais pourquoi criez-vous pour me dire cela ? vous reprendrez bien un peu de prozac ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
balsamine

avatar

Nombre de messages : 809
Age : 62
Localisation : out of africa
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:37

clomani a écrit:
mariep a écrit:

Balsamine, il existe des gens qui n'ont jamais été compatissants avec personne, même pas ou surtout pas avec leurs enfants tout au long de leur vie; Le sont encore moins avec le grand âge.
C'est parfois difficile d'avoir de la compassion pour ces personnes, même quand elles atteignent un âge avancé. ( j'ai des exemples concrets du coté de la mére de mon conjoint, j'ai jamais pu utilisé le mot belle-mére)

Quitte à paraître un peu "culcul", je pense que, même si un ou des parents ont été mal aimants, ou nous ont mal aimé, ça ne mange pas de pain d'être tolérants avec eux. J'ai tellement perdu de temps en détestant ma mère et je me suis fait tant de maux en culpabilisant, qu'il m'a fallu attendre d'avoir développé le même cancer que ma mère pour comprendre que ça ne me faisait pas avancer, cette rancoeur.
Pas évident, mais pardonner pour ne plus avoir d'aigreurs, ça vous met "mieux" dans votre tête.

bien entendu Dame Clo, la haine est un poison mortel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cepajust
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 13:43

balsamine a écrit:

mes parents votent lepen également, c'est un truc générationnel, quand lepen sera mort, ses idées n'interesseront plus personne et son électorat ne tardera pas à le suivre dans la tombe ou dans l'urne....lol j'voulais pas la manquer celle-là !
C'est un peu bizarre comme analyse, ça semble dire que les vieux votent pour Le Pen parce qu'il est vieux comme eux. Seulement :
1) Le Pen n'était pas si vieux quand il a commencé à avoir du succès aux élections, il y a + de 20 ans.
2) Il y a d'autres vieux hommes politiques (Chirac...)
3) Sarkozy, qui est encore jeune, plaît beaucoup aux vieux, aussi...
Je n'aime pas trop les généralisations, je pense que lorsque je serai vieux, j'aurai les mêmes idées qu'aujourd'hui. L'idée d'un vote vieux ou d'un vote jeune, ça me paraît détestable, tout comme l'idée d'un vote "féminin" ou de n'importe quelle autre catégorie. Je préfère penser que les gens votent pour des idées quel que soit leur âge ou leur sexe.
Revenir en haut Aller en bas
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 14:07

lerouge a écrit:
[
Vous connaissez visiblement mal l'électorat de le Pen... qui fait un tabac chez les vieux ET LES JEUNES du sexe masculin !!!

Mon père aussi affirmait voter Le Pen (sauf qu'il a donné du fric à toutes les campagnes de Chirac !!!)...
Pour ce qui concerne les jeunes mâles, lerouge, je pense plutôt que ceux qui votent Le Pen sont quelques vieux riches qui ont peur du péril noir, arabe, rouge, jaune etc... et beaucoup d'anciens petits ouvriers ex communistes qui ont péniblement réussi à s'acheter un petit pavillon dans le pourtour des grandes villes et qui assistent à la dérive des quartiers environnants avec cette impression d'être "cernés" par des pauvres, des étrangers etc, et qui pratiquent l'amalgame comme ils l'entendent partout en France... et une autre classe oubliée : les petits paysans... ceux qui en sont restés aux frayeurs d'antan : le méchant, c'est l'étranger, celui qui vient bouffer votre pain et violer vos filles...
Mais en effet, on est dans le fil "petits vieux"... la moitié de l'électorat de Le Pen, ce sont des petits vieux...
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   Sam 11 Nov 2006 - 14:16

balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
balsamine a écrit:
lerouge a écrit:
billbaroud35 a écrit:
Merci Basille pour cet éclairage.

Ma grand-mère de 85 ans (bon oeil bonne tête mais les pieds ne suivent plus) est dans le même cas et c'est un sulagemen pour tout le monde : elle vivait dans un trou perdu au fin fond de la touraine, plus de famille a moins de 30 km, les enfants à 150 km, elle voyait du monde 1 fois par semaine et ne mangeait plus...la mort lente...

Depuis qu'elle est dans son foyer elle a repris du poids, goût à la conversation, retrouvé une vie sociale et ma mère fait à nouveau des nuits complètes sans redouter un coup de fil...la formule n'est pas mal pour des gens valides, chacun vit en autonomie et participe à ce qu'il veut, profite du parc, de la restauration et une surveillance médicale assurée. En plus d'être entre vieux à peu près valides, c'est meilleur pour le moral je crois!

Alors on peut nuancer, parce que mon autre grand-mère qui est dans une résidence privée voit les services se dégrader au nom de la rentabilité, ce qui prouve une fois de plus qu'il vaut mieux être ayant droit d'un service public de proximité que client d'un établissement "hôtelier" privé...

Vous avez du bol...
Ma mère en maison de retraite... m'a fait téléphoner un 31 décembre à 22h30... pour avoir "tout se suite" sa robe de chambre rose.
Ben... comme je suis un salop... la vieille, elle a attendu le lendemain midi. Elle m'a fait chier jusqu'au bout !

vous êtes pas compatissant avec vos vieux vous...

J'ai milité longtemps chez "les petits frères des pauvres"...
Vous êtes compatissant, vous, avec le Pen ?
Ben... ma mère votait le Pen... C'est un signe, non ?

mes parents votent lepen également, c'est un truc générationnel, quand lepen sera mort, ses idées n'interesseront plus personne et son électorat ne tardera pas à le suivre dans la tombe ou dans l'urne....lol j'voulais pas la manquer celle-là !

Vous connaissez visiblement mal l'électorat de le Pen... qui fait un tabac chez les vieux ET LES JEUNES du sexe masculin !!!

mais pourquoi criez-vous pour me dire cela ? vous reprendrez bien un peu de prozac ?

J'ai "crié" ? Glouppssss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cachez moi ces vieux que je ne saurais voir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cachez ce bermuda que je ne saurais voir !
» Votre image personnelle... Représente quoi?
» ce qui se cache derrière ces paroles.......
» numéro INE pour les vieux ?
» Les "vieux"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: ... Et dans le désordre : :: Divers-
Sauter vers: