Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nakata
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3633
Localisation : Marie-George Buffet Land
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Il était une fois   Dim 16 Mar 2008 - 15:18

Voilà un film dont on n'a pas beaucoup parlé, qui s'annonçait comme le dernier navet sirupeux, et qui est ma bonne surprise du mois.



Le principe est le même que dans Last Action Hero, qui jouait sur le télescopage de deux mondes, celui des films d'action et le nôtre. Cette fois, ce n'est pas Schwarzie qui se retrouve dans dans le monde réel, mais une (presque) princesse de conte de fée sortie tout droit d'un vieux Disney, pastiche de Cendrillon, Blanche Neige et La belle aux bois dormants. L'occasion d'ironiser sur le gouffre entre les clichés des contes de fée et la dure réalité.

Le jour de son mariage avec un prince charmant, la future princesse (qui vivait jusqu'à présent en harmonie avec les gentils animaux de la forêt) est envoyée dans le monde réel par les maléfices de la méchante reine (Susan Sarandon) et se retrouve à Manhattan. Persuadée d'être toujours dans un monde où tout le monde est gentil sauf les horribles dragons et les personnages repoussants, elle se fait arnaquer de partout et finit à la rue. Un citadin cynique, sa parfaite antithèse (Patrick Dempsey, le charmant neurochirurgien de Grey's Anatomy), a pitié d'elle et l'héberge. Chacun est sur le point de se marier, mais une attirance va naître en les deux, qui va les faire évoluer, le citadin réapprenant à rêver alors que la future princesse va comprendre que tout n'est pas aussi simple que dans les contes de fée... Et si le prince charmant du dessin animé (un bel abruti qui va passer dans notre monde pour la retrouver) n'était pas son véritable prince charmant ?

Bon, certes, c'est du déjà vu : des films comme Shrek avaient déjà tourné en dérison les clichés du conte de fée. Et Il était une fois ne va pas chercher bien loin. Mais c'est agréable, enlevé, marrant, frais sans prise de tête, et j'ai passé un très bon moment. Un soin particulier a été apporté à la gestuelle des personnages de conte de fée : une fois dans notre monde, ils sont joués par de vrais acteurs dont les mouvements recoupent à merveille ceux de leurs avatars animés. L'actrice qui joue la future princesse réalise une belle performance en ce sens, parfaite dans le moindre détail, dans sa façon de s'étirer en baillant, de battre des cils d'un air innocent, etc...

La point fort du film, c'est qu'il peut être apprécié par tous les publics, des enfants qui y verront un beau conte de fée contemporain (ils s'identifieront à la petite fille du citadin : sa mère et morte, elle n'aime pas la fiancée de son père et préfèrerait qu'il choisisse cette gentille princesse sortie de nulle part) aux adultes qui profiteront du second degré : bêtise du prince charmant qui ne comprend rien à rien, petits écureuils de dessin animé furieux de ne plus pouvoir parler une fois arrivés dans le monde réel, comparaison de la princesse mièvre et exaltée avec une fille qui aurait pris un hallucinogène de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
c0rt0maltese

avatar

Nombre de messages : 1980
Localisation : ben devant l'ordi...
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois   Ven 16 Mai 2008 - 16:36

Pendant mes 38 heures d'avions WildCarrot j'ai eu la possibilité de puiser dans les bibliothèques cinématographiques de mon 747 et, me rappelant ce post, je me suis dis que ce serait pas mal pour me faire oublier les turbulences. J'ai du affronter la raillerie de mes compagnons de vol mais qu'importe, j'ai vu ce "Il était une fois" si bien promotionner par nak.

Quelle deception, quelle douleur devrai je dire. Il n'y a rien la dedans. On voit tout venir, c'est mal joué, la bestiole est mal animée, mal incrusté, (le mec devait bosser sur paint avec des moufles c'est pas possible autrement) c'est pas crédible pour un rond, ca déborde de bons sentiments et de seins silliconés et surtout les chansons m'ont presque convaincu de vouloir assassiner l'hotesse de l'air à coup de plateau repas qui me rappelait l'air niaseux de l'actrice principale.

Alors de la je m'interroge et j'en suis venu au fait que nak devait souffrir du mal dit de "l'intelectualisation du cornichon". Quand tu as un cornichon dans ton big mac, ce n'est pas "la sensation fraicheur", ni "le frissont croquant", c'est... un cornichon! Et je pense que pour le film tu as du allé chercher assez loin les points positifs. Un peu comme Spiderman en fait. Nakata

Non la sérieux nak, quand t as vu le film, c'était en fin de soirée Bob
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il était une fois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que veux dire il était une fois PAPI
» [résolu][Grammaire] Il était une fois
» Faut-il obligatoirement mettre une relative après "il était une fois" ?
» Jeu de cartes il était une fois
» Ecriture d'un conte à partir des cartes "il était une fois"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: Cultures en Vrac :: Cinéma et photographie-
Sauter vers: