Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le voyage du ballon rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nakata
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3633
Localisation : Marie-George Buffet Land
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Le voyage du ballon rouge   Mer 27 Fév 2008 - 12:01



J'ai beau être fan de Hou Hsiao Hsien, quand j'ai su qu'il allait tourner à Paris sur Le ballon rouge, j'était sceptique. D'abord parce que je garde un souvenir laborieux du Ballon rouge, le genre de vieux film pour enfants que les parents adorent mais que les enfants trouvent chiant. Ensuite parce que je doutais que Juliette Binoche soit à la hauteur de la sublimissime Shu Qi, actrice principale des précédents Hou Hsiao Hsien. En fait, pas de panique, il ne s'agit pas d'un véritable remake, on n'y voit pas un gamin poursuivre un ballon pendant des heures, le ballon rouge n'interagit pas vraiment avec les personnages, il est juste évoqué, il constitue juste l'un des fils rouges de cette flânerie parisienne. Quant à Juliette Binoche, elle s'en sort très bien, avec une prestation sur le fil, tout en amertume.

Hou Hsiao Hsien a ce don étrange, celui de magnifier les objets les plus anodins, les scènes les plus banales, par le filtre de son objectif. C'est une magie qui est difficile à analyser, très sensuelle, peut-être cette caméra qui flotte à hauteur d'homme, toujours en mouvement, mais pas un mouvement hystérique, un mouvement lent, léger... Le spectateur est hypnotisé, happé par l'image et par son rythme indolent. Le scénario n'est qu'un prétexte.

Sa méthode est de procéder par motifs, reprenant plusieurs thèmes qui constituent un fil rouge sur laquelle il brode une histoire. D'abord, les marionnettes, un art à part qui existe à la fois en orient et en occident de deux façons différentes, mais que le réalisateur tend à fusionner. Les personnages eux-mêmes peuvent se transformer en marionnettes lorsqu'ils sont filmés en super 8, donc muets, et que d'autres imaginent ce qu'ils disent. Ensuite, les reflets. Il y a un magnifique travail sur les reflets dans ce film, un jeu récurrent entre ce qu'il y a devant et ce qu'il y a derrière la vitre. Un jeu qu'il n'a pas inventé mais dans lequel il excelle. Enfin, la ville elle-même, qui n'est pas filmée façon touristique, mais plutôt dans ses recoins. Et j'en oublie...

Je vous préviens tout de suite, comme tous les films de Hou Hsiao Hsien, celui-ci est très lent. Le spectateur peut se surprendre à laisser vagabonder son esprit pendant quelques secondes... Mais la scène finale, d'une beauté sidérante, ne peut que captiver le regard : le ballon rouge s'élèvant tout doucement au-dessus de Paris sur une belle chanson de Camille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zebadguy
Admin


Nombre de messages : 3349
Age : 41
Localisation : Mon salon
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Le voyage du ballon rouge   Mer 27 Fév 2008 - 12:51

nakata a écrit:

Hou Hsiao Hsien a ce don étrange, celui de magnifier les objets les plus anodins, les scènes les plus banales, par le filtre de son objectif. C'est une magie qui est difficile à analyser, très sensuelle, peut-être cette caméra qui flotte à hauteur d'homme, toujours en mouvement, mais pas un mouvement hystérique, un mouvement lent, léger... Le spectateur est hypnotisé, happé par l'image et par son rythme indolent. Le scénario n'est qu'un prétexte.

Je ne connais pas bien mais sur le seul film de HHH que j'ai vu (celui qui se déroule en partie dans une salle de billard) j'ai eu exactement la meme impression. c'est vrai que c'est très beau, c'est vrai que c'est plein de sensualité. Et c'est vrai que le scénario n'est qu'un prétexte. C'est d'ailleurs ça qui m'a gêné et qui a fait que je n'ai meme pas vu le film jusqu'au bout. Pourtant j'aime les films contemplatifs. Mais il me faut quelque chose à quoi me raccrocher. Pas forcément une histoire ou de l'action, ça peut-etre des situations un tant soit peu extraordinaires (au sens premier du terme) ou des personnages originaux. J'ai trouvé que le film en question était un peu creux à ce niveau là.

Cela dit il faudrait que je retente l'expérience, quel film de HHH tu conseilles Nak ?

_________________
Un intellectuel assis, ça va moins loin qu'un con qui marche. Michel Audiard
http://zebadguy.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zebadguy.info
nakata
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3633
Localisation : Marie-George Buffet Land
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Le voyage du ballon rouge   Mer 27 Fév 2008 - 15:25

zebadguy a écrit:
Cela dit il faudrait que je retente l'expérience, quel film de HHH tu conseilles Nak ?
Ben, celui que tu as vu, j'aime beaucoup. Nakata

Sinon, je ne sais pas si tu es arrivé jusqu'à la partie du film qui se déroule à notre époque, mais cette partie ressemble assez à l'un de ses précédents films, celui qui l'a rendu culte, Millennium Mambo. C'est vraiment à voir, sur un rythme electro cette fois. Après, il y a Café Lumière, son film japonais, mais il est encore plus chiant que les autres. Nakata Donc je conseille plutôt Millennium Mambo. Mais bon, celui que tu as vu est quand même le plus facile, de part la faible durée de chaque histoire.

Malheureusement j'ai vu peu de ses premiers films (également réputés), vues les difficultés à trouver des fichiers de sous-titres synchro, mais il faudrait que je fasse une nouvelle recherche, ça s'est surement amélioré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voyage du ballon rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voyage du ballon rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon auto rouge
» Crabe bleu a pate rouge
» 2010: Le 5/06 à 23h50 - 4 lumiéres rouge (Pas-de-calais)
» Voyage au cœur des Crop-circles
» Famille des Arionidae la rouge et la noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: Cultures en Vrac :: Cinéma et photographie-
Sauter vers: