Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 4 mois, 3 semaines, 2 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zebadguy
Admin


Nombre de messages : 3349
Age : 41
Localisation : Mon salon
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 0:05

J'ai parfois été dubitatif sur les films palmés à Cannes. Je ne le suis pas sur celui de 2007. C'est un film âpre, sans concession, très dur (un des plus durs que j'ai vus depuis longtemps).

C'est donc la descente aux enfers de deux jeunes femmes roumaines. L'une va aider son ami, naïve et paumée, à se faire avorter dans la roumanie de Ceaucescu.

Ce qui est fort c'est que ce n'est pas filmé comme un Ken Loach ou un autre drame social, c'est filmé comme un thriller. L'image est de plus en plus sombre à mesure que le film se déroule, et certaines scènes sont filmées caméra à la main avec la tension et le malaise que cela crée.


Les personnages sont réussis, quoique "Monsieur Bébé" puisse sembler un peu caricatural.

Sur le fond, le film est assez ambigu. On peut en faire deux lectures. La premiere, la plus évidente, c'est que le film est violemment anti-avortement. Pas grand chose n'est épargné aux spectateurs avec toute la répulsion et le dégoût que peuvent engendrer un avortement clandestin. En meme temps on peut se dire aussi que le thème du film est justement l'horreur de ces avortements et que ce que ces femmes acceptent d'endurer justifie à lui seul que l'avortement soit pour certaines femmes un besoin et un droit légitime. Mais soyons francs c'est plutot la première solution qui l'emporte, d'ailleurs Christian Mungiu a, il me semble, déclarer être plutot opposé à l'avortement.

Cette ambiguité ou plutot cet absence d'engagement est peut-etre une limite du film, mais c'est peut-etre aussi sa force. Car finalement peu importe que l'on soit pour ou contre l'avortement ou pour ou contre une loi autorisant l'avortement. ce qui compte c'est l'horreur qu'on subi et que continue de subir des milliers de femmes en Roumanie et ailleurs

_________________
Un intellectuel assis, ça va moins loin qu'un con qui marche. Michel Audiard
http://zebadguy.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zebadguy.info
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 10:54

J'hésite à aller voir ce film, plutôt d'humeur badine soft en ce moment.

Je me souviens avoir lu un article dans l'Evènement du Jeudi ( avant 89 et la chute des Ceaucescu, c'est dire! ) qui m'avait terrifiée et illustrait le mieux à mon sens ce qu'est un régime totalitaire : les femmes passaient une visite gynéco mensuelle obligatoire et si tu étais enceinte en avril, tu avais intérêt à l'être encore en mai sinon gros ennui et la taule. affraid

Suis en train de relire des passages du Deuxième Sexe . . je dis à mes nièces qu'elles ne peuvent pas imaginer d'où viennent leurs droits, ce qu'ont enduré certaines femmes pour qu'aujourd'hui la contraception soit libre et l'avortement plus un crime . . elles me regardent avec des yeux ronds, les mêmes yeux que je devais offrir à ma mère lorsqu'elle me parlait de la guerre et des privations alimentaires et que je refusais de manger. Nakata

Nos droits nous semblent toujours innés et inaliénables alors qu'ils sont si peu évidents et si fragiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mariep



Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 10:59

"Pas grand chose n'est épargné aux spectateurs avec toute la répulsion et le dégoût que peuvent engendrer un avortement clandestin."
Plus la critique lue sur le forum ciné de Libé ...

je crois que ça ne va pas être possible d'aller voir ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zebadguy
Admin


Nombre de messages : 3349
Age : 41
Localisation : Mon salon
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 11:09

campagne première a écrit:

Je me souviens avoir lu un article dans l'Evènement du Jeudi ( avant 89 et la chute des Ceaucescu, c'est dire! ) qui m'avait terrifiée et illustrait le mieux à mon sens ce qu'est un régime totalitaire : les femmes passaient une visite gynéco mensuelle obligatoire et si tu étais enceinte en avril, tu avais intérêt à l'être encore en mai sinon gros ennui et la taule. affraid

Le film ne parle pas du tout de ça. C'était peut-eter pas la meme période (là c'est 87 je crois).

_________________
Un intellectuel assis, ça va moins loin qu'un con qui marche. Michel Audiard
http://zebadguy.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zebadguy.info
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 11:13

mariep a écrit:
"Pas grand chose n'est épargné aux spectateurs avec toute la répulsion et le dégoût que peuvent engendrer un avortement clandestin."
Plus la critique lue sur le forum ciné de Libé ...

je crois que ça ne va être possible d'aller voir ce film.

Et il y a aussi le regard des autres.
En 1973, ma femme(en France !!!) avait fait une grossesse extra utérine qui a failli tournée très mal... Les infirmières qui ne devaient pas être toutes au courant de ce qui s'était passée la nuit ont dit à ma femme au moment du réveil : "Ben oui, mademoiselle (nous n'étions pas encore mariés), "il faut faire attention car après, voilà ce qui arrive". J'étais môme mais voulais faire un scandale. Ma femme (qui avait dix ans de plus que moi) me demanda de me calmer car elle craignait des représailles. Son père, lui, arriva à l'hosto et ne me demanda pas des nouvelles de sa fille (6h d'opération...). Première intervention de sa part : "Bon, maintenant, il faudrait penser à vous marier".
Oui, il est important de se souvenir de ce passé si proche (34 ans !!!)
Revenir en haut Aller en bas
mariep



Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 11:50

lerouge a écrit:
mariep a écrit:
"Pas grand chose n'est épargné aux spectateurs avec toute la répulsion et le dégoût que peuvent engendrer un avortement clandestin."
Plus la critique lue sur le forum ciné de Libé ...

je crois que ça ne va être possible d'aller voir ce film.

Et il y a aussi le regard des autres.
En 1973, ma femme(en France !!!) avait fait une grossesse extra utérine qui a failli tournée très mal... Les infirmières qui ne devaient pas être toutes au courant de ce qui s'était passée la nuit ont dit à ma femme au moment du réveil : "Ben oui, mademoiselle (nous n'étions pas encore mariés), "il faut faire attention car après, voilà ce qui arrive". J'étais môme mais voulais faire un scandale. Ma femme (qui avait dix ans de plus que moi) me demanda de me calmer car elle craignait des représailles. Son père, lui, arriva à l'hosto et ne me demanda pas des nouvelles de sa fille (6h d'opération...). Première intervention de sa part : "Bon, maintenant, il faudrait penser à vous marier".
Oui, il est important de se souvenir de ce passé si proche (34 ans !!!)

Des que l'on sort des grands centres hospitaliers qui ont une approche spécialisée de l'IVG, le regard dont vous parlez , le jugement moral sont une réalité toujours présente en France. S'il est possible et relativement aisé d'avorter en france, aujourd'hui, ce n'est toujours pas un acte neutre, accepté comme un acte médical au même titre que les autres. Et ce que votre ex femme et vous avaient subis, les remarques et le regard torve du medecin n'ont pas profondément changé.
Je suis profondément pour le droit à l'IVG, d'autant plus que j'ai aujourd'hui des enfants.
C'est un droit qui pour moi reléve de la liberté fondamentale et universelle de l'individu. un droit premier.
Mais pour autant, je me sens incapable de regarder la torture du charcutage intime d'une femme en cadrage plan serré sur l'extraction foetale.
Et je ne suis pas tout à fait sûr que la mise en scéne de l'horreur aboutisse à promouvoir le droit à l'avortement. Mais bien plutôt au contraire, à la volonté d'effrayer, de faire peur, d'imposer un climat de repression sur la liberté sexuelle des filles en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zebadguy
Admin


Nombre de messages : 3349
Age : 41
Localisation : Mon salon
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 12:07

mariep a écrit:

Mais pour autant, je me sens incapable de regarder la torture du charcutage intime d'une femme en cadrage plan serré sur l'extraction foetale.
Et je ne suis pas tout à fait sûr que la mise en scéne de l'horreur aboutisse à promouvoir le droit à l'avortement. Mais bien plutôt au contraire, à la volonté d'effrayer, de faire peur, d'imposer un climat de repression sur la liberté sexuelle des filles en particulier.

C'est vrai mais le film n'a pas pour but de défendre l'avortement. Ce n'est pas un documentaire, ce n'est pas non plus un film engagé pour une cause. Le sujet du film est plus l'horreur que constituaient ces avortements clandestins.

Il serait assez étrange de refuser de parler de ces histoires dramatiques au nom de la défense du droit à l'avortement, pour ne pas dégrader l'image que les gens peuvent en avoir. Ne serait-ce que parce que si les femmes (et certains hommes) se sont battus pour ce droit c'est justement pour éviter que ces horreurs se reproduisent.

D'un autre coté on pourrait se dire aussi que si le réalisateur avait pris le parti de montrer moins comment ça se passait, l'impression sur les spectateurs auraient peut-etre été "bon ben c'est pas si terrible après tout, pas de quoi en faire tout un plat".

PS: une spectatrice derrièer moi disait que le film avait été interdit au début par Darcos puis finalement autorisé : vous en savez plus là dessus ?

_________________
Un intellectuel assis, ça va moins loin qu'un con qui marche. Michel Audiard
http://zebadguy.info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zebadguy.info
mariep



Nombre de messages : 2266
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 12:14

zebadguy a écrit:
mariep a écrit:

Mais pour autant, je me sens incapable de regarder la torture du charcutage intime d'une femme en cadrage plan serré sur l'extraction foetale.
Et je ne suis pas tout à fait sûr que la mise en scéne de l'horreur aboutisse à promouvoir le droit à l'avortement. Mais bien plutôt au contraire, à la volonté d'effrayer, de faire peur, d'imposer un climat de repression sur la liberté sexuelle des filles en particulier.

C'est vrai mais le film n'a pas pour but de défendre l'avortement. Ce n'est pas un documentaire, ce n'est pas non plus un film engagé pour une cause. Le sujet du film est plus l'horreur que constituaient ces avortements clandestins.

Il serait assez étrange de refuser de parler de ces histoires dramatiques au nom de la défense du droit à l'avortement, pour ne pas dégrader l'image que les gens peuvent en avoir. Ne serait-ce que parce que si les femmes (et certains hommes) se sont battus pour ce droit c'est justement pour éviter que ces horreurs se reproduisent.

je suis d'accord.
Mais justement parce que ce n'est pas un documentaire mais du cinéma, l'auteur a des choix narratifs possibles en terme d'images, et ce n'est pas toujours l'image la plus dégueulasse qui parle le mieux de ce que les gens subissent. c'est ça ce que je veux dire.
ça heurte, ça choque, ça donne envie de vomir mais pour autant est ce que ça incline à faire en sorte que ça s'arrête et ne reproduise plus.?
C'est toujours le même débat de fond sur les images qu'on montre, les procédés qu'on emploie au cinéma.
Est ce que faire degueuler pu pleurer le spectateur l'aide à mieux comprendre et à s'impliquer plus dans ce qui est montré?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 13:39

Citation :
"mariep"

je suis d'accord.
Mais justement parce que ce n'est pas un documentaire mais du cinéma, l'auteur a des choix narratifs possibles en terme d'images, et ce n'est pas toujours l'image la plus dégueulasse qui parle le mieux de ce que les gens subissent. c'est ça ce que je veux dire.
ça heurte, ça choque, ça donne envie de vomir mais pour autant est ce que ça incline à faire en sorte que ça s'arrête et ne reproduise plus.?
C'est toujours le même débat de fond sur les images qu'on montre, les procédés qu'on emploie au cinéma.
Est ce que faire degueuler pu pleurer le spectateur l'aide à mieux comprendre et à s'impliquer plus dans ce qui est montré?

Quand on voit une émission médicale avec, par exemple, une opération du coeur ou de l'estomac... ça ne provoque ni une envie ni un rejet de subir une telle opération quand on en a besoin. Or l'avortement répond à un besoin ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 13:42

Citation :
"zebadguy"

PS: une spectatrice derrièer moi disait que le film avait été interdit au début par Darcos puis finalement autorisé : vous en savez plus là dessus ?

En effet, Darcos avait interdit... mais la comm qui donne les visas a dit simplement qu'il fallait "avertir" les spectateurs.
Enfin, il me semble...
Revenir en haut Aller en bas
nulnul7
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 49
Localisation : Plane et erre
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 23:19

J'ai hésité à aller le voir avec ma fille de 14 ans.
Je n'y suis pas allé. J'ai eu raison?
Il me semble que le film sera au programme du "Lycéens au Cinéma" cette année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wildcarrot



Nombre de messages : 356
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Mer 5 Sep 2007 - 23:25

nulnul7 a écrit:
J'ai hésité à aller le voir avec ma fille de 14 ans.
Je n'y suis pas allé. J'ai eu raison?
Il me semble que le film sera au programme du "Lycéens au Cinéma" cette année.

Heu... j'emmènerai pas ta fille de 14 ans moi.

PAr sur le sujet, intéressant mais sur le traitement.

Bon, je ressort assez mitigée, comme l'impression d'un peu de complaisance dans le montrage du sordide, mais les acteurs et trices sont excellent et j'ai bien aimé la peinture de ce monde d'interdiction formelle, de système D et d'injustice derrière (à cause de ?) une morale de façade hyper rigide...


WildCarrot ,
Spoiler:
 


Dernière édition par le Jeu 6 Sep 2007 - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zebadguy
Admin


Nombre de messages : 3349
Age : 41
Localisation : Mon salon
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Jeu 6 Sep 2007 - 0:12

Wildcarrot a écrit:

WildCarrot , le gros plan sur le foetus, pas forcément essentiel... ça fait un peu "ouais j'ai osé", sans rien rajouter au film

Fallait pas dévoiler ça pour ceux qui l'ont pas vu donc dialogue privé... (En meme temps c'est pas un thriller qu'il est mystérieux et qu'à la fin on comprend tout...)

Spoiler:
 

_________________
Un intellectuel assis, ça va moins loin qu'un con qui marche. Michel Audiard
http://zebadguy.info


Dernière édition par le Jeu 6 Sep 2007 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zebadguy.info
Wildcarrot



Nombre de messages : 356
Age : 45
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Jeu 6 Sep 2007 - 0:16

Du coup j'ai mis en spoiler...

Mais je peux pas éditer chez toi.

Spoiler:
 

WildCarrot , au dodo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Jeu 6 Sep 2007 - 3:24

nulnul7 a écrit:
J'ai hésité à aller le voir avec ma fille de 14 ans.
Je n'y suis pas allé. J'ai eu raison?
Il me semble que le film sera au programme du "Lycéens au Cinéma" cette année.

Ben 2 ans de plus, ce serait peut-être pas mal... Mais bon, je ne connais pas ta fille ni l'éducation que tu lui a donnée...
Revenir en haut Aller en bas
nulnul7
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1414
Age : 49
Localisation : Plane et erre
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   Jeu 6 Sep 2007 - 10:59

Je crois que j'ai bien fait alors.
Elle n'était pas demandeuse non plus mais Télérama m'a donné la possibilité d'avoir deux places à l'oeil et quand c'est gratos, je prend généralement. Vu la hausse de la baguette Crying or Very sad
Merci en tous cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4 mois, 3 semaines, 2 jours   

Revenir en haut Aller en bas
 
4 mois, 3 semaines, 2 jours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3 ANS 3 MOIS 3 JOURS ; La retraite .
» Trois ans, trois mois, trois jours avec soi
» Retraite de 3 ans, Trois mois et 3 jours
» mon bebe de 2 mois ne dors pas
» decompte AJPP different entre CAF et employeur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: Cultures en Vrac :: Cinéma et photographie-
Sauter vers: