Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiat lux

Aller en bas 
AuteurMessage
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 20:15

Edifiant article du Canard qui démontre comment EDF compte sur ses concurrents pour pouvoir faire valser ses factures.
La dérégulation imposée par Bruxelles, loin d'ennuyer EDF, la ravit au contraire.
EDF fournit depuis le 1/07/2007 de l'énergie nucléaire à prix coûtant à tous ses concurrents ( Poewo, Direct énergie). Prix à payer pour entrer dans le monde la concurrence, de l'aveu de certains responsables EDFesques.
EDF produit son électricité nucléaire à un coût inférieur d'un tiers à celui du marché mais ne profite que peu de cette rente car obligée de fournir 25 millions de clients particuliers à un tarif réglementé. Bouh!
Du coup, elle réalise ses bénefs à l'étranger ( 46% de son C.A.) là où on ne réglemente pas .. d'où son intérêt de voir supprimés les tarifs réglementés via la libéralisation du marché ( un sondage CSA indiquant que peu de ses clients seraient prêts à la quitter .. ah! l'amour vache Nakata ).

La loi sur les orientations de la politique énergétique du 13 juillet 2005 ne garantit les tarifs régulés que jusqu'au 1/07/2010.
En 2006, Bruxelles a mis la France en demeure de supprimer ces tarifs réglementés sauf pour les chômeurs et les plus pauvres car ces tarifs sont illégaux en faussant la concurrence. . EDF se voit taxée par Bruxelles d'une 2ème procédure ( en juin ) pour " abus de position dominante ".. zen

Le marché boursier exulte en tenant pour acquise la fin des prix régulés : l'action EDF a augmenté de 150% depuis l'ouverture de capital en 2006. " EDF sera le principal bénéficiaire de la liberté des prix. " dixit un eurocrate. ( j'espère que vous avez tous acheté de l'EDF l'année dernière? Idea ).

Et cerise sur le bateau gâteau : le dopage de l'action va inciter l'Etat, pour renflouer ses caisses, à céder 17% du capital de l'entreprise. keupon ( Bill il manque un smiley " bras d'honneur " tu crois pas? Laughing )

Heu .. z'avez prévu quoi avant 2010?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 21:01

campagne première a écrit:
Edifiant article du Canard qui démontre comment EDF compte sur ses concurrents pour pouvoir faire valser ses factures.
La dérégulation imposée par Bruxelles, loin d'ennuyer EDF, la ravit au contraire.
EDF fournit depuis le 1/07/2007 de l'énergie nucléaire à prix coûtant à tous ses concurrents ( Poewo, Direct énergie). Prix à payer pour entrer dans le monde la concurrence, de l'aveu de certains responsables EDFesques.
EDF produit son électricité nucléaire à un coût inférieur d'un tiers à celui du marché mais ne profite que peu de cette rente car obligée de fournir 25 millions de clients particuliers à un tarif réglementé. Bouh!
Du coup, elle réalise ses bénefs à l'étranger ( 46% de son C.A.) là où on ne réglemente pas .. d'où son intérêt de voir supprimés les tarifs réglementés via la libéralisation du marché ( un sondage CSA indiquant que peu de ses clients seraient prêts à la quitter .. ah! l'amour vache Nakata ).

La loi sur les orientations de la politique énergétique du 13 juillet 2005 ne garantit les tarifs régulés que jusqu'au 1/07/2010.
En 2006, Bruxelles a mis la France en demeure de supprimer ces tarifs réglementés sauf pour les chômeurs et les plus pauvres car ces tarifs sont illégaux en faussant la concurrence. . EDF se voit taxée par Bruxelles d'une 2ème procédure ( en juin ) pour " abus de position dominante ".. zen

Le marché boursier exulte en tenant pour acquise la fin des prix régulés : l'action EDF a augmenté de 150% depuis l'ouverture de capital en 2006. " EDF sera le principal bénéficiaire de la liberté des prix. " dixit un eurocrate. ( j'espère que vous avez tous acheté de l'EDF l'année dernière? Idea ).

Et cerise sur le bateau gâteau : le dopage de l'action va inciter l'Etat, pour renflouer ses caisses, à céder 17% du capital de l'entreprise. keupon ( Bill il manque un smiley " bras d'honneur " tu crois pas? Laughing )

Heu .. z'avez prévu quoi avant 2010?

Et qu'est-ce qu'on dit ?
Vive l'Europe, Vive Maastricht, Oui au T.C.E ! affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 21:05

I went to the maaaaaarket
Mon p'tit panier sous mon bras ....

. . ces évènements nous dépassent, feignons d'en être les organisateurs . . ( smiley "quinte de toux" ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yapadebu
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 22:07

On marche sur la tête.

On nous parle de réchauffement climatique, d'environnement. On prone les économies d'énergie. Comment pourra t-on inciter les gens à économiser alors que les fournisseurs auront tout intérêt à ce qu'on consomme plus ?

Mieux, j'ai entendu que Poweo, nouveau concurrent d'EDF va construire ses propres centrales au gaz.
Au Gaz ? et le CO2 alors ?

Mieux encore, EDF va vendre du Gaz et GDF de l'électricité. N'importe quoi ! La libéralisation pour la libéralisation, l'art pour l'art. C'est devenu un dogme la libéralisation, une religion !

Partout où le marché a été libéré, les prix ont flambés, mais non on continue, c'est pas grave, les plus pauvres y laissent des plumes mais tant que les plus riches s'engraissent tout va bien.

EDF-GDF a été créé en 1947, avant 1947 c'était le marché libre, de multiples fournisseurs privés. Après la guerre ils n'ont pas été capables de faire les investissements nécessaires pour la reconstruction de la France. Comme l'électricité c'est vital et stratégique, le gouvernement de l'époque a nationalisé et créé EDF. Parce que seul l'état pouvait faire face au défi de la reconstruction.

Aujourd'hui, les problèmes climatiques et la fin du pétrole sont un défi aussi important que la reconstruction après la guerre. On a un outil pour y faire face: le monopole EDF-GDF. Et bien non on le détruit ! Vous croyez vraiment que les boites privées feront les investissements nécéssaires ?

Par exemple, avec les changements climatiques, il y a des chances, selon les experts, que des tempêtes type 1999 se multiplient. Il faudrait donc enterrer les lignes à haute tension pour assurer la distribution malgré les tempêtes. Qui va investir pour faire ça ? Personne ! Surtout pas EDF puisque ça les mettrait en difficulté face à leurs concurrents.

Pour finir allez voir cet article de Dupont-Aignan, un mec de droite, mais qui a 100% raison sur ce coup là:
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1175

L'Europe du pognon, ça commence à bien faire ! No
Revenir en haut Aller en bas
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 22:15

Salut Yap, te revoilou? Wink

J'apprécie tout particulièrement le dernier paragraphe de l'article ou la quintessence de la méthode Coué ...
albino

La fin de l'histoire en économie ?, par Eric Le Boucher
LE MONDE | 07.07.07 | 13h46 • Mis à jour le 07.07.07 | 13h46


Une économie toujours plus globale, une finance toujours plus impériale, des actionnaires toujours mieux servis : le capitalisme à l'anglo-saxonne domine le monde. Si le concept de "la fin de l'histoire", repris par Francis Fukuyama lors de la chute du mur de Berlin en 1989 et vantant la suprématie définitive de la démocratie et du libéralisme, s'est brisé rapidement dans les montagnes des Balkans et les sables d'Irak, son volet économique semble, au contraire, gagnant. Le libéralisme n'a pas de concurrent, et c'est sa version dure, anglo-saxonne, qui semble s'imposer, bon gré, mal gré, dans le monde entier. Les marchés s'ouvrent, la concurrence se déploie, la finance et la Bourse s'imposent. Le capitalisme actionnarial l'emporte. La capitalisation boursière mondiale était équivalente à la production mondiale (PIB) en 1980, elle en vaut aujourd'hui trois fois le montant.


Fin de l'histoire économique ? Triomphe final du capitalisme anglo-saxon ? C'est le thème des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence qu'organise, comme chaque année l'été, le Cercle des économistes (les 6, 7 et 8 juillet). En apparence, donc, la messe est dite. Des tentatives de résistance sont bien signalées, en France, avec le "patriotisme économique", ou en Allemagne, contre les hedge funds et les private equity qui volent, depuis Londres, pour démolir le "capitalisme rhénan". Mais leurs résultats sont inexistants. Au mieux, elles font diversion. On relève aussi une courageuse lutte des modèles forgés dans les pays nordiques, mais, là aussi, une normalisation est en cours, qui fait voter la Suède à droite et banalise ses pratiques d'entreprise.

L'attraction, il faut dire, est puissante. La même technologie se diffuse partout, et vite, le marketing unifie les clients de Mexico à Oslo. Mais le principal vecteur reste la finance, qui "homogénéise les principes qui guident la valorisation des capitaux", comme le relève Anton Brender (Dexia Asset Management). Et, dès lors, derrière ce pouvoir "structurant" de l'actionnaire, tout s'aligne, ajoute Jean-Paul Pollin (université d'Orléans) : l'importance accordée aux marchés financiers et aux cours de Bourse, les règles de gouvernance, les principes comptables, les relations avec les systèmes bancaires...

C'est fini. "L'Europe a embrassé le capitalisme global dans les dernières décennies", concluent Catherine Lubochinsky (université Dauphine) et Jean Pisani-Ferry (Institut Bruegel). Une variété "continentale" du capitalisme européen n'a pas pris corps. Rien d'étonnant à cette défaite : c'était le but du jeu de la construction européenne que d'unifier les règles et les normes. Les plus fortes l'ont emporté, aidées en cela, comme le dit Patrick Artus (Banque IXIS), par l'élargissement européen à vingt-sept et par l'insuffisance des marchés de capitaux autochtones (le manque de fonds de pension).

Rien n'est joué pourtant, répliquent nombre d'économistes du Cercle. D'abord, parce que naissent et se développent des formes alternatives qui résistent au temps, par exemple la microfinance dans les pays en développement. Ensuite, parce que, si l'Europe a basculé du côté anglo-saxon, d'autres régions ont su conserver un capitalisme en partie semblable, mais en partie très différent. C'est le cas des pays d'Asie, au Japon - quoique celui-ci perde de ses spécificités -, mais surtout en Chine, en Inde et chez les autres Tigres. On trouve dans ces pays, liste Patrick Artus, une vigueur du capitalisme familial (Inde) et un retour des Etats et des nationalisations (Chine, Russie, pays producteurs de matières premières). Appuyées sur une épargne profonde, les firmes de ces pays partent à la conquête de l'Ouest. L'issue est donc plus indécise qu'en apparence, car ces économies tirées par leur démographie vont peser d'un poids toujours plus lourd dans l'ensemble global.

En outre, et surtout, la victoire du capitalisme anglo-saxon sur le front de l'économie n'a pas été suivie sur le front des sociétés. "Oui à l'économie de marché, non à la société de marché" : somme toute, Lionel Jospin a été écouté. Contrairement à la logique "structurante" de l'économie, les institutions étatiques sont demeurées souvent inchangées, tout comme le poids des prélèvements obligatoires ou les normes comme la durée du travail. Le modèle économique est tombé, le modèle social européen s'adapte, innove, mais résiste dans ses principes de solidarité, comme le suggère Jean-Michel Charpin (directeur général de l'Insee), dès lors qu'il sait trouver une efficacité d'ensemble.

Est-ce seulement une question de temps ? La vieille bagarre entre l'économie (internationale) et la politique (nationale) est renouvelée dans son enjeu, soulignent Catherine Lubochinsky et Jean Pisani-Ferry. Pour éviter les excès du capitalisme anglo-saxon d'abord. Pour conserver une diversité culturelle ensuite, souhaitable pour elle-même, mais aussi nécessaire parce qu'elle est à l'origine des échanges, du progrès et de la croissance. "La dépendance de l'économie postindustrielle vis-à-vis de l'éducation et des talents garantit le besoin du jugement de l'homme et de la créativité dans le travail, de même que la survivance de normes informelles de réciprocité, de confiance et de valeurs partagées entre les travailleurs", écrit Francis Fukuyama dans son intervention à Aix. Sous la contrainte de l'efficacité globale et de la rentabilité financière, les marges de manoeuvre sont encore grandes.

Eric Le Boucher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yapadebu
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 22:33

Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 22:50

yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
kayokay
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 22:52

lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.

Mais il lui restait l'empire...
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 23:00

kayokay a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.

Mais il lui restait l'empire...

Nettement moins après 1962. Et ce qu'il est resté de la néo-colonisation reste encore, y compris au bénéfice de certains comme de l'Algérie à qui on achère le gaz bien au dessus du prix pratiqué ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
yapadebu
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 23:14

lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Sam 7 Juil 2007 - 23:26

yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.

Pour sûr : à l'époque, il n'y avait pas un J-C Gayssot pour privatiser Air-France... "sous vos applaudissements". (Pas les vôtres Yapa).
Revenir en haut Aller en bas
yapadebu
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 10:46

lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.

Pour sûr : à l'époque, il n'y avait pas un J-C Gayssot pour privatiser Air-France... "sous vos applaudissements". (Pas les vôtres Yapa).
Privatiser Air-France, c'est beaucoup moins grave que libéraliser le marché de l'énergie.
Je constate que vous n'avez pas changé Lerouge, c'est toujours vos petites réflexions anti-communistes et anti gauche qui priment sur la réflexion de fond.
Revenir en haut Aller en bas
billbaroud35

avatar

Nombre de messages : 3718
Age : 44
Localisation : par des temps incertains...
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 11:28

disons qu'autrefois, on considérait que certains secteurs vitaux ou stratégiques ne pouvaient être organisés par la versatilité de marchés boursiers qui sont aussi stables et cohérents qu'une paris hilton devant son tiroir à petites culottes...

l'eau, l'énergie, la ressource alimentaire (pas un hasard si l'europe s'est batie sur le charbon, l'acier et l'agriculture dans les années 50) ne sauraient être soumises au marché! De même les moyens de communication. Tout ça c'est bien fini : aujourd'ui on fait payer l'infrastructure par le consommateur et ensuite on privatise pour engraisser les boursicoteurs de tout poil.

Vous verrez le jour ou le reseau telephonique tombera en miettes (ce qui commence déjà parce que ça ne rapporte pas a court terme de l'entretenir), on renationalisera le reseau, les impots financeront la renovation et ensuite on reprivatisera...grr...pareil pour les centrales nucleaires!

On est gouvernés par des boutiquiers!

Quand à De Gaulle et les communistes, c'est une longue histoire, ils ont cogéré la reconstruction pendant 2 ans et plutot avec brio...Les américains soupçonnaient même De Gaulle d'en être un quand ils avaient voulu l'évincer en 42-43...

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scud56

avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 62
Localisation : Gross Paris
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 11:50

Un sondage dit que 1% des consommateurs privés envisagent de quitter EDF comme fournisseur.... Un vrai succès!
Ce qui m'impressionne le plus, c'est la façon dont on s'y prend pour faire disparaitre le service public... On peut quitter EDF pour un autre fournisseur mais il est impossible de retourner chez EDF par la suite. Drôle de vision de la liberté de choix....
Je reste convaincu que les sources d'énergies ET l'eau (c'est une base minimum) ne devraient jamais être aux mains du privé.... zen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 12:43

yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.

Pour sûr : à l'époque, il n'y avait pas un J-C Gayssot pour privatiser Air-France... "sous vos applaudissements". (Pas les vôtres Yapa).
Privatiser Air-France, c'est beaucoup moins grave que libéraliser le marché de l'énergie.
Je constate que vous n'avez pas changé Lerouge, c'est toujours vos petites réflexions anti-communistes et anti gauche qui priment sur la réflexion de fond.

Suis-je bête... C'est moins grave... puisque c'est un communiste qui l'a fait !
Mais j'ai un problème : la retraite après 42 ans de cotis, ça c'est co-signé (à Barcelone) par Chirac et Jospin. Euhhhhhhh, c'est plus grave, c'est moins grave ? Je vous propose deux réponses Yapa : c'est "un peu moins plus grave" ou "c'est un peu plus moins grave".
Revenir en haut Aller en bas
duchesse
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 12:47

lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.

Pour sûr : à l'époque, il n'y avait pas un J-C Gayssot pour privatiser Air-France... "sous vos applaudissements". (Pas les vôtres Yapa).
Privatiser Air-France, c'est beaucoup moins grave que libéraliser le marché de l'énergie.
Je constate que vous n'avez pas changé Lerouge, c'est toujours vos petites réflexions anti-communistes et anti gauche qui priment sur la réflexion de fond.

Suis-je bête... C'est moins grave... puisque c'est un communiste qui l'a fait !
Mais j'ai un problème : la retraite après 42 ans de cotis, ça c'est co-signé (à Barcelone) par Chirac et Jospin. Euhhhhhhh, c'est plus grave, c'est moins grave ? Je vous propose deux réponses Yapa : c'est "un peu moins plus grave" ou "c'est un peu plus moins grave".
utilisez le tampon "peut mieux faire"
Revenir en haut Aller en bas
yapadebu
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 12:50

lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
lerouge a écrit:
yapadebug a écrit:
Le capitalisme triomphant on a déjà connu ça en Europe et au USA, avant 1929. On a vu ce que ça a donné... Une guerre mondiale entre autres, 15 millions de morts à peu près...

On va droit dans le mur, on le sait mais on accélère.

Près de 40 ans après sa mort, on finirait par croire que le Gal de Gaulle était de gauche.
De gauche surement pas.
Mais contrairement à ses successeurs, De Gaulle faisait primer l'intérêt général du pays sur les considérations financières particulières. On peut au moins lui reconnaître cela, et le respecter pour cela. Et puis la création d'EDF c'est de Gaulle ET les communistes du gouvernement de l'époque. Comme la Sécu ou les allocs.

"La politique de la France ne se fait pas à la corbeille" disait De Gaulle.
Aujourd'hui les politiques de la France et de l'Europe se font à la corbeille, et rien qu'à la corbeille.

Pour sûr : à l'époque, il n'y avait pas un J-C Gayssot pour privatiser Air-France... "sous vos applaudissements". (Pas les vôtres Yapa).
Privatiser Air-France, c'est beaucoup moins grave que libéraliser le marché de l'énergie.
Je constate que vous n'avez pas changé Lerouge, c'est toujours vos petites réflexions anti-communistes et anti gauche qui priment sur la réflexion de fond.

Suis-je bête... C'est moins grave... puisque c'est un communiste qui l'a fait !
Mais j'ai un problème : la retraite après 42 ans de cotis, ça c'est co-signé (à Barcelone) par Chirac et Jospin. Euhhhhhhh, c'est plus grave, c'est moins grave ? Je vous propose deux réponses Yapa : c'est "un peu moins plus grave" ou "c'est un peu plus moins grave".
C'est moins grave et ça a moins d'impact que de libéraliser le marché de l'énergie, et pas parce que c'est un communiste qui l'a fait.

Quel rapport la retraite, avec la libéralisation de l'énergie ? Si ce n'est de revenir à votre péché mignon: "droite et gauche, tous pourris" ? Tiens vous me rappelez quelqu'un...
Revenir en haut Aller en bas
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 13:00

Citation :
"yapadebug"

Quel rapport la retraite, avec la libéralisation de l'énergie ? Si ce n'est de revenir à votre péché mignon: "droite et gauche, tous pourris" ? Tiens vous me rappelez quelqu'un...

Je ne dis pas "tous pourris" (ne serait-ce parce que je suis d'accord avec les 42 ans de cotis...). Je dis qu'ils font la même politique sur bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
clomani
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Dim 8 Juil 2007 - 13:44

lerouge a écrit:
Citation :
"yapadebug"

Quel rapport la retraite, avec la libéralisation de l'énergie ? Si ce n'est de revenir à votre péché mignon: "droite et gauche, tous pourris" ? Tiens vous me rappelez quelqu'un...

Je ne dis pas "tous pourris" (ne serait-ce parce que je suis d'accord avec les 42 ans de cotis...). Je dis qu'ils font la même politique sur bien des choses.

Ah, bizarrement, à moi il m'a semblé que vous vous acharniez plutôt sur le PS et votre patron... mais je suis une sale trolleuse Clomani
Revenir en haut Aller en bas
vanémel
Invité



MessageSujet: Re: Fiat lux   Lun 9 Juil 2007 - 10:38

campagne première a écrit:
Edifiant article du Canard qui démontre comment EDF compte sur ses concurrents pour pouvoir faire valser ses factures.
La dérégulation imposée par Bruxelles, loin d'ennuyer EDF, la ravit au contraire.
EDF fournit depuis le 1/07/2007 de l'énergie nucléaire à prix coûtant à tous ses concurrents ( Poewo, Direct énergie). Prix à payer pour entrer dans le monde la concurrence, de l'aveu de certains responsables EDFesques.
EDF produit son électricité nucléaire à un coût inférieur d'un tiers à celui du marché mais ne profite que peu de cette rente car obligée de fournir 25 millions de clients particuliers à un tarif réglementé. Bouh!
Du coup, elle réalise ses bénefs à l'étranger ( 46% de son C.A.) là où on ne réglemente pas .. d'où son intérêt de voir supprimés les tarifs réglementés via la libéralisation du marché ( un sondage CSA indiquant que peu de ses clients seraient prêts à la quitter .. ah! l'amour vache Nakata ).

La loi sur les orientations de la politique énergétique du 13 juillet 2005 ne garantit les tarifs régulés que jusqu'au 1/07/2010.
En 2006, Bruxelles a mis la France en demeure de supprimer ces tarifs réglementés sauf pour les chômeurs et les plus pauvres car ces tarifs sont illégaux en faussant la concurrence. . EDF se voit taxée par Bruxelles d'une 2ème procédure ( en juin ) pour " abus de position dominante ".. zen

Le marché boursier exulte en tenant pour acquise la fin des prix régulés : l'action EDF a augmenté de 150% depuis l'ouverture de capital en 2006. " EDF sera le principal bénéficiaire de la liberté des prix. " dixit un eurocrate. ( j'espère que vous avez tous acheté de l'EDF l'année dernière? Idea ).

Et cerise sur le bateau gâteau : le dopage de l'action va inciter l'Etat, pour renflouer ses caisses, à céder 17% du capital de l'entreprise. keupon ( Bill il manque un smiley " bras d'honneur " tu crois pas? Laughing )

Heu .. z'avez prévu quoi avant 2010?

Très instructif en effet. friends
Revenir en haut Aller en bas
scud56

avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 62
Localisation : Gross Paris
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Fiat lux   Lun 9 Juil 2007 - 10:52

J'aime pas beaucoup le marché boursier quand il "exulte".... C'est jamais très bon pour le pékin de base.... D'ailleurs, pour faire cours, j'aime pas la bourse et j'ai pas d'actions. L'idée d'être un "petit porteur" ( pour aider les gros à faire fortune) me répugne. la Bourse? : beuark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiat lux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiat lux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Fiat mihi secundum Verbum tuum. »
» Fiat G.50 Freccia
» Jésus entrelace le Fiat de la Création avec celui de la Rédemption
» chapelet pour enfant
» méditation de carême N°2 "La theotokos"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: Soyons sérieux ! :: Economie-
Sauter vers: