Dé-Libération

Forum de discussions diverses
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Mer 1 Aoû 2007 - 19:21

c0rt0maltese a écrit:
billbaroud35 a écrit:
je demi-trolle corto, mais ton pc c'est quoi pour réussir à lire des films comme ça dans le train sans tomber en panne de batterie?

nan paske là je suis au bord de m'offrir un portab'.... Wink

Je vais vous avouer mon secret...je voyage en première, et du coup j'ai une prise de courant Wink

Il faut en profiter, Corto. Avec la nouvelle loi, la SNCF va passer du 220 au 110 volts ! Service minimum oblige.
Revenir en haut Aller en bas
c0rt0maltese

avatar

Nombre de messages : 1980
Localisation : ben devant l'ordi...
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:05

Trajet dans le sud encore et donc cinéma toujours...

Evil dead de sam raimi donc, sur les conseils de nak. Bon ça a vieilli et plutôt mal. Cela dit on sursaute toujours autant, l'ambiance lourde est bien la et quelques effets sont bien sympas. Mais un peu déçu d'habitude dans les vieux films d'horreurs on voit au moins une fille nue se faire tuer, (sous la douche, dans le lit...) la rien...Evil or Very Mad

La pègre de Im Kwon-taek. Film sur la vie d'un étudiant dans la corée du sud de l'après guerre. Le rythme est assez soutenu car en moins de deux heures le réalisateur nous plonge dans près de 50 ans d'histoire. Mais sitôt habitué on suit avec plaisir le parcours du héros dont la vie passera par la mafia, la rédemption et la rechute... Le film par moment rappelle les affranchis mais rajoute une dimension politique apréciable nottament sur le rôle des américains durant cette période et leurs liens avec la mafia.

Enfin Land and freedom de Ken Loach. Deux heures de pur bohneur! La vie d'un jeune irlandais qui s'enrole aux côtés du POUM pour combattre les armées de Franco en espagne. Le sujet est très bien maîtrisé et aborde de nombreux thèmes tel que le soutient international, les divisions au sein de l'armée républicaine et les différentes reflexions collectivistes qui ont pu être menées durant cette période dans certains villages. En plus, contrairement au vent se lève le réalisateur a eut la bonne idée de ne pas sombrer dans le sentimentalisme et évite une vision trop manichéenne du sujet. Un grand succès!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
billbaroud35

avatar

Nombre de messages : 3718
Age : 43
Localisation : par des temps incertains...
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:17

corto, celui qu'il faut voir c'est evil dead 3, parodie de evil dead tournée par sam raimi himself!

tordant!

dès que ma flemme me quitte je colle un post sur "coup de fouet en retour", western de série B avec Richard Widmark qui restait mon 1er souvenir de la dernière séance de monsieur eddy, et que j'ai zyeuté ce week end... 'ti con !

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivia vesmilme

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 39
Localisation : 43°41'29,42
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:19

rien que le nom "evil dead" ca me fout les chocottes. autant que l'âge du calecon de corto. c'est dire !

Olivia - lâche pas l'affaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpdbocal.ovh.org
c0rt0maltese

avatar

Nombre de messages : 1980
Localisation : ben devant l'ordi...
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:22

billbaroud35 a écrit:
corto, celui qu'il faut voir c'est evil dead 3, parodie de evil dead tournée par sam raimi himself!

tordant!

dès que ma flemme me quitte je colle un post sur "coup de fouet en retour", western de série B avec Richard Widmark qui restait mon 1er souvenir de la dernière séance de monsieur eddy, et que j'ai zyeuté ce week end... 'ti con !

Je me souviens de l'excellent braindead en parodie gore qui était très bon. Mais je dois reconnaitre que je ne suis quand même pas trop film d'horreur. Darkness ou l'exorciste ont laissés en moi quelques séquelles quand même!
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakata
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3633
Localisation : Marie-George Buffet Land
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:23

Evid Dead, ça m'avait pas trop fait peur - faut dire que je sortais de Massacre à la tronçonneuse et Bloody Bird, qui sont très hards en matière de sensations fortes. Ce que j'avais aimé, c'est le côté humoristique qui transparait parfois. Corto, ne me dis pas que tu n'as pas été sensible à cette charmante jeune femme qui se fait à moitié violer par une plante grimpante ! :Nakata:

Tiens, dans les réalisateurs qui ont commencé jeunes par des petits films d'horreur, j'oubliais Joe Dante. Quelle filmo, par la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 6 Aoû 2007 - 22:28

nakata a écrit:
Evid Dead, ça m'avait pas trop fait peur - faut dire que je sortais de Massacre à la tronçonneuse et Bloody Bird, qui sont très hards en matière de sensations fortes. Ce que j'avais aimé, c'est le côté humoristique qui transparait parfois. Corto, ne me dis pas que tu n'as pas été sensible à cette charmante jeune femme qui se fait à moitié violer par une plante grimpante ! Nakata

Tiens, dans les réalisateurs qui ont commencé jeunes par des petits films d'horreur, j'oubliais Joe Dante. Quelle filmo, par la suite !

Pauvre plante. Pfft, encore une tradition du Sud-Ouest ?
Revenir en haut Aller en bas
c0rt0maltese

avatar

Nombre de messages : 1980
Localisation : ben devant l'ordi...
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Dim 19 Aoû 2007 - 19:55

Encore 3 films avalés à 320 km/h!

Un tramway nommé désir. Vu plus pour compléter mes classique (car je suis très jeune Blllbllleublll ) que par réelle motivation. Si les dialogues sont excellents et quelques idées intéressantes, je trouve que globalement le film souffre de longueurs et de confusion. Les personnages sont tous très ambigus et leur rapports complexes, ce qui serait un point positif si on n'était pas perdu devant tant de réactions schyzophréniques voir cyclotimiques. Cette ambiguïté à tout va m'a un peu fait décrocher même si le décor de la nouvelle orléans était la pour retenir mon attention. Peut être qu'à l'époque, cela sonnait plus juste.

Phantoms of paradise. Ca m'a au moins permis de comprendre un vieux clip de Bob Sinclar je crois. (Ca a aussi du inspirer Marylin Manson Laughing ) Histoire assez classique du fantome de l'opéra, mais traitée de façon très originale et rock and roll. Brian de Palma insuffle un bon rythme au film et les personnages sont assez attachants. Bonne critique sous jacente du milieu du disque et des majors et quelques chorégraphies anthologiques!
A un moment on entend dire: "allons du côté de chez swan". Serait ce la l'origine de l'inspiration de notre ami hollandais ou c'est l'inverse?

Wall street. Vu suite à une référence entendu dans la 25 ième heure ou l'on parlait de Gordon Geiko. Grand Michael Douglas! Histoire classique mais dans un univers passionnant (enfin pour moi en tout cas qui suit très fan de finances et d'éco) et...réaliste! En plus New York est un perso à part entière dans ce film un peu comme Scorcese sait le faire. Y parait que la suite est pour bientôt, affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
billbaroud35

avatar

Nombre de messages : 3718
Age : 43
Localisation : par des temps incertains...
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 20 Aoû 2007 - 10:41

- un après-midi de chien (1972 - Sidney Lumet, avec Al Pacino)
récit d'un braquage où en 5 minutes le tableau est posé. Une petite banque dans un suburb de new york, 3 pieds nickelés dans une voiture...il entrent dans la banque et dès que les flingues sortent on comprend que tout ira de travers...Al Pacino dans un grand numéro (mais sans cabotinage) campe un braqueur d'occasion qui oscille entre calme et folie, cabotin face à la presse, désemparé comme un enfant face à la police, et c'est au fil de l'histoire qu'on comprendra ses motivations réelles...ses comparses sont des archétypes de minables. A noter le regard ironique sur la mise en scène que fait la TV autour du braquage, ça date de 1972 mais tous les prémisses de la société du spectacle sont déjà bien présents. Je n'en dis pas plus pour ne pasgacher votre plaisir.

- a history of violence (2005 - David Cronenberg, avec Vigo Mortensen)
comment un paisible citoyen américain se trouve confronté à la violence gratuite, devient un héros local...mais tout n'est pas si simple et le "héros" est rattrappé par sa face sombre...
David Cronenberg nous offre en 1h et demi le portrait de l'amérique et de sa construction : côté pile le rêve américain, une vie campagnarde calme et sans histoire, un bonheur familial à la limite de l'ennui, et côté face, le déchainement de la violence, les magouilles et les crimes qui ont permis à ce bonheur d'exister. Vigo Mortensen (échappé du seigneur des anneaux) campe très bien son personnage et fait regretter de ne pas le voir plus souvent! Là encore le malheur arrive par les médias, une des obsessions de cronenberg qui filme de plus en plus sobrement avec le temps...

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." (Geronimo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakata
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3633
Localisation : Marie-George Buffet Land
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 20 Aoû 2007 - 11:13

Enfin vu Indigènes. Une nette impression de déjà vu, tant la trame du film de guerre est classique, si on fait abstraction du fait que ce ne sont pas de valeureux GIs qui guerroient, mais de valeureux soldats des colonies. Je me suis ennuyé, justement parce que ce film ne se distingue en rien des autres. Finalement, pour dire ce qui est dit là, il aurait fallu un cinéaste à forte personnalité, avec son mode à lui, son originalité. Bon, la dernière scène de guerre est tout de même bien prenante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
campagne première
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2541
Localisation : entre vignes et caveaux
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 20 Aoû 2007 - 13:10

Un après-midi de chien avec Al love . . vu il y a très longtemps, m'a marquée.
Un de mes premiers souvenirs de cinéma où l'homosexualité est abordée de façon ni morale ni compatissante.

Hier écouté A. Dussolier interviewé par O. Barrot ( ça fait du bien, deux intelligences qui parlent calmement sans effets de manche mais surtout sans "heu" à tout bout de champ et qui emploient le mot juste, approprié, dans la nuance : on se sent intelligent itou! comme quoi la langue ça rassemble Nakata ).
Bref Dussolier rappelait qu'il avait eu l'inestimable chance d'être repéré par Truffaut alors qu'il n'avait pas 25 ans, ce dernier lui donnant le premier rôle de " Une belle fille comme moi " avec B. Laffont et P. Léotard.
Film de 1972 qui tranche totalement dans l'oeuvre de Truffaut : j'y trouve une légèreté animale et ludique loin de ses tropismes un peu plombants.
Et Bernadette : queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lerouge
Invité



MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 20 Aoû 2007 - 15:07

campagne première a écrit:
Un après-midi de chien avec Al love . . vu il y a très longtemps, m'a marquée.
Un de mes premiers souvenirs de cinéma où l'homosexualité est abordée de façon ni morale ni compatissante.

Hier écouté A. Dussolier interviewé par O. Barrot ( ça fait du bien, deux intelligences qui parlent calmement sans effets de manche mais surtout sans "heu" à tout bout de champ et qui emploient le mot juste, approprié, dans la nuance : on se sent intelligent itou! comme quoi la langue ça rassemble Nakata ).
Bref Dussolier rappelait qu'il avait eu l'inestimable chance d'être repéré par Truffaut alors qu'il n'avait pas 25 ans, ce dernier lui donnant le premier rôle de " Une belle fille comme moi " avec B. Laffont et P. Léotard.
Film de 1972 qui tranche totalement dans l'oeuvre de Truffaut : j'y trouve une légèreté animale et ludique loin de ses tropismes un peu plombants.
Et Bernadette : queen

Merci, Campagne, de me remémorer le synopsis de l'Après-midi. Il me semble que j'ai vu ça au siècle dernier. Mais à mon âge, on hésite parfois entre le caramel mou et la sauce blanche... S'il n'y avait pas de complaisance, ça devait me plaire... En la matière, Fasbinder était un roi. Plus, il savait taper là où ça fait mal et où il est indispensable de frapper.
Revenir en haut Aller en bas
c0rt0maltese

avatar

Nombre de messages : 1980
Localisation : ben devant l'ordi...
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Lun 20 Aoû 2007 - 23:51

billbaroud35 a écrit:


- a history of violence (2005 - David Cronenberg, avec Vigo Mortensen)

J'avais bien aimé dans ce film la crédibilité des scènes tournées. Pas de fusillades à tout bout de chant, j'en garde un souvenir très réaliste.
J'avais beaucoup aimé ce film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scud56

avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 61
Localisation : Gross Paris
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   Mar 21 Aoû 2007 - 1:27

Bon, c'est pas à la maison, mais au cinoche ( la place à 3 euros pendant 3 jours ca se refuse pas). Bref, je sors d'une grosse journée de boulot, j'ai une molaire qui me fait bien mal... le temps, on va pas s'étendre.
Et une heure et demie plus tard, j'ai la banane ( ou la pêche c'est comme vous voulez). Because of "Two days in Paris".
Pourtant les deux films que j'avais vu auparavant avec Julie Delpy et Ethan Hawke ( "Before sunrise" et "after sunset" ou alors c'est le contraire) ne m'avait que très moyennement plu ( y'en a un que j'ai jamais vu jusqu'au bout... le premier. Ma femme est fan mais moi je m'endors à chaque fois) car je les trouvait exagérement bavards et pleins de poncifs( si ma femme lit ca elle me tue!). bref, je suis entré dans la salle avec un maximum d'a priori ( Clo en avait dit du bien, mais les gouts et les couleurs...). Et bien j'ai trouve que 2 jours à Paris était un very nice movie. On y brocarde avec humour : les préjugés des Américains sur les Français et vice versa, les chauffeurs de taxi cons et racistes, notre amour immodéré de la bouffe et d'autres choses encore... Y'a du rythme, c'est toujours bavard mais plus vachard. Je me suis bien marré. Et la fin fait mentir les Rita Mitsouko. l'histoire d'amour finit bien. En plus Delpy est une sacrée julie : elle réalise le film et elle y joue ( assez classique jusque là) mais en plus elle l'a monté ( le film) et elle y balance ses propres chansons, d'ailleurs pas mal foutues. Je vous raconte pas l'histoire. Zavez qu'à aller le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du cinéma à la maison (volume 3) :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Voir le film: Des hommes et des dieux" en ligne gratuitement pour 14 jours seulement. Bon cinéma à la maison!
» Retour de Lalie à la maison
» Opération de Morgan et retour à la maison...
» Une perspective juive et protestante sur les signes du retour du Christ
» Décompresser entre la sortie du boulot et le retour à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dé-Libération :: Cultures en Vrac :: Cinéma et photographie-
Sauter vers: